Sublimez votre déco avec des photos de paysages uniques, contactez-moi pour obtenir les tarifs ! Un mariage dans les Hauts de France = Contactez-moi :) Si pas de réponse, vérifiez vos SPAMS/COURRIERS INDESIRABLES Récit d'un RoadTrip photos en Islande ( Iceland ) Juin 2018


Récit du roadtrip photos en Islande en Juin 2018



Depuis 2 ans j’ai une irrésistible envie d’aller en Islande pour faire des photos de cette superbe île, terre de glace et de feu, ICELAND !!
Cela dit j’ai choisi d’investir d’abord dans des travaux, des changements de matériels notamment en achetant le Canon 5d Mk4 et puis un objectif Canon 16-35mm L II f2.8 USM et puis un SIGMA 150-600mm f5-6.3 DI VC USD G2 !

Mais cette année, c’est l’année où j’ai choisi de m’y rendre !
J’irai avec ma chérie et mon "grand" de 6 ans, Sacha !!
Les jumeaux n’ont que 3 ans ce ne sera pas facile pour eux et pour nous donc nous ferons autre chose avec eux l’an prochain…

Il y a tellement de spots incroyables qu’il est difficile de choisir ! Une fois que j’ai choisi les lieux, je réserve les trajets en avion de Bruxelles Zaventem à Reykjavik enfin Keflavik pus exactement et puis les hôtels sur Booking.com et la voiture avec l’agence "Blue Car Rental".

J’ai mis quelques mois à tout mettre en place et j’ai tellement hâte d’y être !! J’ai choisi ces dates car ce sera les jours polaires, nous bénéficierons du soleil de Minuit, c’est-à-dire que le soleil ne se couche pas !!

J’ai voulu emmener Sacha pour lui faire une surprise, il adore les baleines et rêve d’en voir et moi aussi donc j’ai réservé une excursion " WHALE WATCHING " à Husavik.

Nous avons commandé des vêtements spécifiques et nous sommes passés à Decathlon car en Islande il faut être prévoyant, même en plein mois de Juin comme lors de notre séjour il peut faire 20°C mais il peut aussi bien faire 1°C, du soleil comme une grosse tempête de pluie et vent !!

Deux jours avant le départ nous commençons à préparer les valises mais également les affaires d’Anna & Jules qui iront en weekend avec Papy Mamie au Mobil’home sur la Côte d’Opale et ils sont également pressés !!

La veille du départ les jumeaux sont partis avec le sourire avec Papy et Mamie.. Une fois qu’ils sont partis nous faisons un jeu de devinettes à Sacha afin de lui annoncer que nous partons demain en Islande, il est heureux mais il n’en revient pas, il ne réalise pas ! Il part au dodo tout content..


JOUR 1

Jour J départ pour l’aéroport de Bruxelles !
Après avoir enregistré les bagages nous mangeons dans un petit restaurant Italien. A table Sacha voit des militaires patrouiller dans l’aéroport et il est impressionné de voir les uniformes et mitraillettes mais il est content car un des trois militaires lui a fait un clin d’œil gentil ;) !
Nous sommes dans l’avion depuis quelques instants, Sacha a un peu peur du décollage il me tient fortement la main et transpire mais finalement se détend lorsque je lui fais imaginer que peut-être une Formule 1 viendra faire la course avec l’avion au démarrage !! Une fois le décollage effectué Sacha va bien et pendant le vol il vient regarder au hublot, joue avec la tablette ICELAND AIR posé sur l’appui tête du siège de devant en écoutant de la musique, en faisant des dessins etc.

En arrivant à l’aéroport de Keflavik nous sommes déjà bien couverts mais nous rajoutons une épaisseur car en effet il fait 9°C, il pleut fortement et le vent souffle à plus de 90km/H !

Nous allons récupérer la voiture de location, nous allons rouler en Renault Kadjar 4 roues motrices (4x4 ou encore appelé 4WD).
Les valises placés dans le coffre c’est parti pour l’aventure !!
Nous partons vers Bruarfoss qui est une chute d’eau mais le GPS ne nous emmène pas au bon endroit, nous ré essayons mais nous n’arrivons toujours pas au bon endroit, je m’inquiète un peu et j’espère que le GPS ne se trompera pas sur tous les lieux que je souhaite voir.

Nous roulons vers Geysir et là c’est super facile car le lieu se voit de la route !

Nous sommes vraiment subjugués devant les phénomènes géothermiques de Geysir avec notamment Strokkur qui jailli régulièrement à plus de 20 mètres de haut. Le jaillissement est puissant avec un bruit gazeux ! Le suspense est total, il faut rester concentrer et patient sinon il pourrait être difficile de réaliser des photos de ce phénomène car l’eau remue un peu, le niveau d’eau monte un peu, redescend plusieurs fois et puis d’un seul coup une boulle d’eau tout bleue se forme avant de jaillir et parfois ça remue mais ça ne jailli pas et d’un coup hop l’eau saute à plusieurs mètres de haut !! La nature est vraiment impressionnante !!

Je vous invite à visualiser les photos de Geysir en cliquant sur le lien suivant : http://www.willylaboulle.com/fr/galerie-10742-paysages.html

Geysir est sûrement un des sites naturels le plus connu d’Islande et se trouve dans le Cercle d’Or. Son nom provient du Grand Geysir, un des plus puissants au monde, d’où vient d’ailleurs le mot « geyser » et qui ne jaillit, aujourd’hui, plus que deux à trois fois par jour. Rassurez-vous, le site n’en reste pas moins très intéressant, captivant et rapidement accessible depuis Reykjavik en plus !

A Geysir, les touristes pensent observer le Grand Geysir, le geyser le plus célèbre au monde. C’est en fait légèrement faux car, à Geysir, le geyser qui jaillit actuellement le plus régulièrement (toutes les 5 à 10 minutes, à plus de 20 mètres de haut) est Strokkur ! Comme Geysir ne jaillit actuellement plus que deux ou trois fois par jour il faut avoir de la chance pour pouvoir l’observer.

Les geysers sont des phénomènes naturels extrêmement fragiles et sensibles aux tremblements de terre, et leur activité varie en fonction de l’impact de ceux-ci sur leur structure souterraine. Ici l’odeur de soufre ressemble à des tonnes d’œufs pourris qu’on aurait laissé sur place et l’eau est à 80-100°C, pas touche !!!! ;)

Juste à côté du site nous profitons pour manger un petit morceau avant de partir pour Haifoss.
Je décide de mettre le GPS du téléphone avec l’appli GOOGLE MAPS et là au beau milieu de la route il indique qu’il faut tourner à gauche vers une piste et qu’il reste 5 kms mais il indique qu’il reste 35 minutes de trajet, je vous laisse imaginer l’état de la piste !
Effectivement je roule en première ou deuxième et ça secoue énormément, nous grimpons la piste en évitant les trous, les énormes caillasses, les rochers mais beaucoup de cailloux claquent sous la voiture, parfois les virages sont gras et glissant, franchement la piste n’est pas évidente du tout, il faut vraiment rester très concentrer, le bruit des cailloux qui viennent claquer sous les châssis me donne des sueurs froides, je transpire beaucoup, j’ai le dos mouillé et le front qui coule !

Une fois arrivée au parking tout en haut, je vérifie l’état de la voiture et rien à signaler mais c’est la première fois que je fais du vrai tout terrain donc ça fait bizarre !

Je descends de la voiture, Claire et Sacha sont fatigués donc ils ne viennent pas avec moi. Je fonce vite au bord du précipice pour voir cette immense chute d’eau que je n’imaginais pas aussi vertigineuse ! Seul problème, il y a beaucoup mais alors vraiment énormément de vent, si bien que ça en devient dangereux, il est impossible de marcher près du bord mais même à un ou deux mètres du bord ça reste très dangereux tout de même car à chaque bourrasque de vent je me décale à droite ou à gauche en fonction de l’orientation du vent et autant dire qu’entre le dénivelé, les cailloux et les rochers ce n’est pas du tout évident.
Le problème c’est que je voulais absolument avoir cette chute d’eau en pose longue avec mon trépied et mon filtre ND NISI !! Bon je choisi de prendre le risque mais en restant à presque 2 mètres du bord, j’installe mon trépied GENESIS + mon Canon 5d Mark IV + mon objectif 16-35mm f2.8 L II USM + mon filtre NISI polarisant + le filtre 10 STOP et je tente de maintenir tout le matériel tout en réalisant des photos en pose longue mais avec ce vent infernal j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois avant d’en avoir une satisfaisante..

N’ayant pas envie de risquer ma vie parce que là c’est sincèrement dangereux et avec la hauteur de la falaise je n’aurai aucune chance donc je recule avec mon matériel, je range tout pour être plus stable qu’avec tout dans les mains et je repars à la voiture. Il est grand temps de reprendre la route car la dernière photo a été réalisé à minuit et oui c’est ça l’avantage des jours polaires car même s’il ne fait pas beau du tout et bien il fait quasiment jour comme au petit matin, une sorte de crépuscule qui dure très longtemps. Vu l’heure, nous faisons le trajet jusqu’à l’hôtel près de Seljalandsfoss.


Je vous invite à visualiser les photos de Geysir et Haifoss en cliquant sur le lien suivant : Mes photos d'Islande

La cascade Háifoss est située à proximité du volcan Hekla, au sud de l'Islande. La rivière Fossá, un affluent de la Þjórsá, tombe d'une hauteur de 122 mètres, faisant de cette cascade la deuxième plus haute d'Islande.
A côté de Háifoss se trouve Granni, une cascade plus petite, mais encore impressionnante, due à la séparation de la rivière en deux avant sa chute.


JOUR 2

Malgré le soleil de minuit nous avons super bien dormi, peut-être également à cause de la fatigue me direz-vous !!
Nous partons vers Seljalandsfoss à 10 minutes de route de l’hôtel et en arrivant sur place nous sommes émerveillés par cette grande chute d’eau. Nous prenons donc rapidement nos manteaux car il fait 6°C et il pleut… Nous n’oublions pas nos pantalons étanches ;)

Après avoir marché à peine 200 mètres nous sommes en bas de cette puissante chute d’eau et que dire, c’est une merveille de la nature ! Je réalise quelques photos et ensuite comme il est possible de passer derrière la chute d’eau nous ne résistons pas nous y allons de suite même si l’endroit est plutôt glissant et un peu difficile à certains endroits mais quelle grosse sensation de voir de l’intérieur ces importantes quantités d’eau se déverser du sommet !! Un véritable rideau d’eau tombant directement de la falaise !

Seljalandsfoss est une chute d’eau très impressionnante avec ses 65 mètres de haut !! Sa particularité est, comme je le disais, la possibilité de passer derrière ce qui offre un nouveau point de vue et la rend plus impressionnante. Juste à côté il y a une autre cascade qui se nomme Gljufrafoss.

Après avoir fait le tour de cet endroit nous revenons à la voiture et nous ne regrettons pas du tout d’avoir mi nos sur-pantalons étanches car nous sommes littéralement trempés !!!
Sacha est content car il y avait un énorme 4x4 avec des roues plus grandes que lui, nous avons fait une photo pour immortaliser ce moment !! Nous reprenons la route en direction de Skogafoss. Il s’agit d’une nouvelle chute d’eau, en effet tout ce qui se termine par " foss " en Islande signifie qu’il y a une chute d’eau et franchement il y en a des connus et d’autres moins mais il y en a des centaines !!

Skogafoss est moins haute que Seljalandsfoss mais elle est plus large et le débit d’eau est plus important !
Afin de réaliser mes photos, je décide de ne pas aller là où sont tous les touristes, je préfère me retrancher dans un petit chemin où coule une rivière avec une vue au loin sur la chute d’eau !

Nous partons maintenant pour faire une rapide escale à Vik Y Myrdal afin de manger mais pendant notre pause je vous invite à visualiser les photos de Seljalandsfoss et Skogafoss en cliquant sur le lien suivant : Mes photos d'Islande ( Iceland )

Skogafoss est une chute d’eau qui se trouve sur la rivière Skoga, elle est presque aussi haute que Seljalandsfoss mais en revanche elle mesure près de 25 mètres de largeur !!! On raconte qu'un coffre se trouverait derrière la cascade, déposé ici par le Viking Þrasi Þórólfsson. Un enfant trouva le coffre quelques années plus tard, mais ne put en prendre qu'une poignée, laquelle est aujourd'hui entreposée au musée de Skógar.

A Vik nous allons derrière l’église afin d’avoir une vue globale sur Vik et de prendre des photos de ce panorama et de reynisdrangar, la pluie et le froid sont toujours là !!!
Nous mangeons maintenant dans un restaurant snack près de la plage afin de reprendre des forces pour le reste de la journée qui s’annonce très intéressant !

Le village étant loin de tout, c’est un centre de services et de commerces pour les habitants des environs, Vik y Myrdal est le seul village dans un rayon de 70 kms.

En raison de son éloignement Vik et ses environs étaient une des régions les plus pauvres d'Islande. Les agriculteurs de la région étaient également, et sont toujours, soumis aux risques d'éruptions volcaniques qui détruisent les champs et les fermes. En 2010, le village a été victime de l'éruption de l'Eyjafjallajökull avec des pluies de cendres qui l'ont paralysé et qui ont engendré des dommages aux agriculteurs et habitants.

On trouve dans la mer quelques colonnes de lave sculptées par la mer, les Reynisdrangar, qui seraient selon le folklore d'anciens trolls que le crépuscule aurait surpris hors de leurs cavernes. Reynisfjall attire aussi les ornithologues, en particulier en été (juin et juillet) puisque c’est une zone de nidification de macareux et autres oiseaux marins très nombreux dans ce secteur.

Nous reprenons maintenant la route afin d’aller à Stokksnes et Jokulsarlon. Sacha s’endort sagement dans son siège… De mon côté, je n’ai pas relu mon programme et dans ma tête, sur l’isntant, j’étais persuadé que Stokksnes se trouvait avant les icebergs de Jokulsarlon et en fait en roulant sur la route N° 1 j’aperçois tout à coup des icebergs alors je cri dans la voiture que j’ai vu quelque chose carrément dingue et qu’il faut s’arrêter immédiatement quitte à perdre du temps sans savoir où nous étions.. Sacha qui dormait se demande ce qui se passe et où il se trouve, il est sûrement encore dans son rêve……

Je me stationne, nous montons une pente et là derrière nous voyons des icebergs un peu partout, je réalise des photos, nous marchons au bord de l’eau et sur les chemins de sentiers afin de faire d’autres photos et puis nous remontons en voiture.

Nous faisons à peine 1 kilomètre et là nous passons un pont et en regardant sur la gauche, c’est de la folie il y a des icebergs partout, nous nous stationnons et en rentrant sur le parking je vois un panneau indiquant " JOKULSARLON LAGOON " et donc je comprends mieux où je suis et pourquoi ce lieu est sublime. Ce lieu me rend vite fou, c’est incroyable de beauté, de nature et de vie en même temps !!!

Il y a des nuances de couleurs incroyables, des icebergs blancs, des bleus turquoises, des noirs lorsqu’il y a de la cendre volcanique, parfois il y a du jaune signifiant qu’il y a du sulfure volcanique et d’autres contiennent un mélange de ces couleurs… Il y en a des "petits" qui font la taille d’une petite voiture et d’autres qui sont beaucoup plus grands que des bus !!!
Les icebergs tombent du glacier en fondant et puis ils chavirent dans le " Jokulsarlon lagoon " et se dirigent ensuite vers la mer avec le courant avant de se faire rejeter sur la plage de diamant " DIAMOND BEACH ".

D’ailleurs après avoir réalisé pas mal de photos des icebergs dans la lagune nous nous dirigeons vers l’autre côté du pont afin de voir la plage mais sur le trajet je me fais attaquer par une sterne arctique qui en veut à mon crâne dégarni qu’elle a peut-être confondu avec un œuf, du pain ou je ne sais qui à manger… Pendant ce temps Claire et Sacha qui ont leurs bonnets et capuches ne sont pas embêtés mais en revanche ils savent très bien se moquer de moi et de cette situation, ce sera un souvenir à conserver !! Nous traversons la route et en fait il y a peu de glaçons sur la plage mais leur transparence est impressionnante !!! Je réalise quelques photos mais difficilement car la pluie tombe à nouveau fortement et puis il ne fait pas l’oublier nous sommes en plein mois de Juin mais il fait 4°C !!! C’est comme ça l’Islande, imprévisible :) !!


Nous filons maintenant vers la montagne Vestrahorn à Stokksnes près de Hofn mais il y a un peu de route alors en attendant je vous invite à visualiser les photos de Jokulsarlon en cliquant sur le lien suivant : Mes photos de Jokulsarlon

Il est possible de parcourir la lagune à bord de bateaux type gros bus amphibies, à chacun son avis à ce sujet..
Parfois il est possible d’y voir des phoques, nous n’avons pas cette chance ! Heureusement, tout près de chez nous, à Berck Sur Mer en France sur la Côte d’Opale nous avons une colonies d’une centaine de phoques qui est visible tous les jours à marée basse, alors ce qui est sûr c’est qu’avec le paysage ça aurait été magnifique à voir !!
Nous ne voyons pas la calotte glaciaire car une épaisse couche de nuages la cache.

Sacha s’endort sur la route et nous arrivons tranquillement à Stokksnes où il faut aller payer l’accès à l’homme qui gère le "Viking cafe" afin qu’il nous ouvre la barrière pour accéder plus près de cette belle montagne au bord de l’eau qui se nomme Vestrahorn !!!

Nous sortons de la voiture, il y a du vent mais supportable, en revanche énormément de pluie !!!!!!!! Les photos en mode pose longue vont être compliqués dans la mesure où elle se réalise avec un filtre et il faut plusieurs secondes (1 à 25 secondes) pour réaliser une seule photo ! Vous voyez ce que ça donne quand vous faites rapidement une photo (quelques centièmes de seconde) sous la pluie et que les gouttes viennent cogner sur votre viseur et bien imaginez ce que ça va faire avec mon appareil et un filtre (plaque de verre) qui va rester 20 secondes (pour chaque photo) à la merci de la pluie !!! Les gouttes d’eau vont facilement venir tâcher les photos ! Le problème, s’il en est un, c’est que cette montagne est juste magnifique et avec ce petit nuage au-dessus c’est superbe donc je me lance j’installe le matériel malgré une pluie intense !
Les premières photos sont très compliquées car il y a beaucoup de tâches de gouttes d’eau donc je tente d’y remédier en mettant mon corps du côté du vent pour faire obstacle mais lorsque je fais ça le vent change de sens donc je mets mes mains autour du filtre de mon objectif mais pas trop près car on pourrait facilement voir mes mains au lieu de la composition du paysage que j’ai choisi !!!
Je parviens à réaliser 3 photos sans goutte d’eau, on en restera là !
Je croise un photographe asiatique qui me dit en anglais qu’il a galéré et qu’il s’en va, ça peut se comprendre !!


Go, nous partons jusqu’à l’hôtel près de Husavik tout au Nord et là nous avons un long trajet qui nous attend, il est déjà 23h mais nous avons 5h de route donc Claire et Sacha vont dormir sur la route, pendant ce temps je vous invite à visualiser les photos de Vestrahorn à Stokksnes en cliquant sur le lien suivant : Mes photos de paysages

Stocksnes se trouve près de Hofn et Hornafjördur. La montagne Vestrahorn qui borde la plage est surnommée, par la population, Batman Mountain à cause de sa forme !
Juste à côté de cette plage il y a une base militaire qui surveille l’espace aérien islandais, conseil : Attention de ne pas s’en approcher !!


Sur la route je reste toujours interloqué par ce soleil de minuit, ces jours polaires c’est vraiment fantastique, la météo n’est pas bonne mais il fait jour comme au petit matin alors je me dis que s’il faisait beau le spectacle serait encore plus fabuleux !!!

Pendant que je conduis Claire et Sacha dorment, il y a des dizaines et des dizaines de moutons sur le bord des routes, souvent par groupe de 2 ou 3 avec souvent un bébé intrépide ! En effet lorsqu’on s’arrête pour les regarder au calme on voit bien que le petit jeune tente de s’amuser ou de ne pas respecter ce que le parent lui a inculqué mais il se fait vite rattraper par un adulte, sûrement sa maman ou son papa !!

Je ne suis pas fatigué et pourtant nous avons dormi peu d’heures, nous avons beaucoup roulé et nous roulons encore, en fait ce sont les paysages qui me tiennent éveillés, les paysages de l’Est et du Nord de l’Islande sont totalement différents de ceux du sud, beaucoup plus montagneux avec de sublimes fjords et puis on sent également la différence au niveau du thermomètre avec la température qui tourne autour de 1 ou 2° C ! Certains paysages contiennent de jolies maisons colorées et d’autres ressemblent à des décors de " Game Of Thrones " et d’ailleurs beaucoup de scènes de la série ont été filmé en Islande.

Je roule sur la route N°1 quand tout à coup la route, sans avoir pu changer de direction, se transforme en piste de terre grasse, je ressens que ça glisse un peu et la route devient de plus en plus étroite, elle monte de façon vertigineuse avec des virages très serrés et puis des descentes avec des virages de terre qui sont très glissants et avec le précipice au bord extérieur du virage, il faut rester concentrer, pas le droit à l’erreur !!
Claire n’aime pas trop conduire et a peur de ce genre de situations donc même si les paysages sont beaux je ne préfère pas la réveiller sinon elle va se sentir mal donc il vaut mieux qu’elle dorme surtout que nous n’allons pas rester longtemps à l’hôtel et que demain c’est encore une grosse journée qui nous attend !!

Soudain sur la route " Pjodvegur " je ressens une grosse fatigue, sûrement le passage d’environ une heure de la montée en lacets et puis de la descente qui m’ont pris beaucoup d’énergie ! Je ne prends pas de risque, je demande à Claire de conduire pour une fois, il reste 2 heures de trajet. Je m’endors très rapidement, j’avais noté dans mon programme de m’arrêter une petite heure à Namaskardh voir les geysers et sans le savoir Claire me réveille pour me dire de vite regarder ce paysage totalement fou et bien vous savez ce que j’ai répondu…
J’ai dit que j’étais trop fatigué et qu’elle ne s’arrête pas, vraiment je n’avais plus aucune force ! Elle me demande si je suis sûr alors je lui dis de s’arrêter une minute sur le côté et que j’allais regarder de loin (à pratiquement 1 km) pour faire une ou deux photos au télé-objectif Canon 70-300mm L IS USM.
Je sors de la voiture, il fait 0°C et beaucoup de vent, je remonte vite en voiture et tellement fatigué que je lui dis de ne pas s’y arrêter et que nous allons directement à l’hôtel car il est tard et puis on redémarre à peine que je m’endors à nouveau pour l’heure de trajet qu’il reste à parcourir.

Une fois à l’hôtel la lumière du jour malgré que nous sommes en pleine nuit est toujours présente puisque le soleil ne se couche pas durant les jours polaires mais nous dormons 3 heures environ comme de vrais petits bébés et heureusement Sacha redort de suite également !!


JOUR 3

Nous nous réveillons ce matin pour aller rejoindre le port à Husavik afin de faire une excursion en bateau et en espérant voir des baleines !!
Il y a régulièrement beaucoup de baleines à bosse, des dauphins à bec blanc, des marsouins communs, cachalots, rorquals et de temps en temps des baleines bleues dans cette baie !!
Nous embarquons sur le bateau, nous sommes bien couverts et nous avons mis notre pantalon étanche et en plus l’équipage de Gentle Giants nous donne des combinaisons très épaisses, on ne devrait pas avoir froid et tant mieux car il ne fait que 2°C donc en pleine mer ça risque d’être pire !

C’est parti pour la promenade de trois heures dans la baie à la recherche des baleines ! Husavik est la ville islandaise la plus proche du Groenland et reconnue comme capitale européenne de l’observation des baleines. On croise rapidement des dauphins, certains font la course avec le bateau, d’autres sautent, quelle beauté mais la houle empêche de réaliser toutes les photos que j’aurai voulu faire..

Nous croisons ensuite quatre baleines différentes à différents endroits, baleine à bosse et baleines de Minke, mais nous n’avons pas la chance de voir un saut, ni de voir la nageoire caudale blanche et noire typique de ces baleines car en fait elles n’ont jamais plongé en profondeur mais faisaient uniquement de petites plongées mais c’est ce qui nous permet d’admirer l’impressionnant souffle et puis l’aileron dorsal. Ce qui est fou, c’est que malgré la taille de cet animal et bien la baleine à bosse a une grâce incomparable !!!!!!!!!!
Pour les photos, j’ai pu tout de même en avoir un peu mais entre la houle importante et les gens qui poussent tout le monde ce n’est pas évident !!

Nous voyons pour la seconde fois de jolis dauphins qui ont fait la course avec le bateau.

Que ce soit à terre ou ce matin sur la mer je mesure la chance que l’on a lors de ce voyage, depuis hier soir, d’être aussi proche du cercle polaire arctique !! Je le sens aussi grâce à ce froid très sec ! Nous arrivons maintenant au port et nous allons manger dans un snack avant de partir pour Godafoss qui sera un des derniers lieux que nous visiterons en Islande.

Nous mangeons tranquillement et nous avons un peu de route mais pour vous faire patienter je vous invite à visualiser les photos de notre sortie en bateau dans la baie d’Husavik en cliquant sur le lien suivant : Mes photos réalisées en Islande

Non loin d’Husavik il est possible de visiter la région du lac Myvatn avec ses sites volcaniques comme Namaskard ou beaucoup d’autres !
Husavik est une ville située sur la rive orientale de la baie de Skjálfandi. C'est le centre commercial d’une grande zone agricole et la transformation des produits agricoles joue un rôle majeur au sein de l'économie de la ville. De nombreux produits laitiers et carnés transformés sur place sont consommés dans tout le pays. Parmi les activités importantes de la région, on trouve également la pêche et la fabrication de conserves de poisson. Toutefois, le tourisme reste l’activité qui connaît le plus grand essor, surtout avec l’observation des baleines, le " Whale watching ".

Nous arrivons à Godafoss et je suis stupéfait car c’est très facile d’accès, il y a un parking, des petits chemins en macadam qui nous mènent autour de la chute d’eau.

Cette chute d’eau est grandiose, son nom veut dire " cascade des Dieux " et franchement elle est mythique et on comprend pourquoi une fois en face ! De plus, sa forme arrondie lui donne une dynamique et un style vraiment superbe !
Les quantités d’eau qui se déversent sont encore une fois incroyables et quand on imagine que c’est 24h/24 et 7j/7 c’est fou toute cette eau que la terre d’Islande possède !!

Je réalise des photos à différents endroits afin d’avoir des angles différents et puis je discute avec un Québécois très gentil ! La photographie a se pouvoir de réunir les gens même s’ils sont d’horizons très différents !

Je vous invite à visualiser les photos de Godafoss en cliquant sur le lien suivant : Mes photos d'Islande


Goðafoss, littéralement " la cascade des dieux ", se trouve dans la région de Mývatn, sur le fleuve Skjálfandafljót et fait 12 mètres de hauteur et 30 mètres de largeur, ce n’est donc ni la plus haute, ni la plus large du pays mais c’est certainement la plus majestueuse de par sa forme qui donne un joli côté esthétique à celle-ci.

Elle se trouve sur le cours de la rivière glaciaire Skjálfandafljót. Celle-ci prend sa source dans les hauts-plateaux de Sprengisandur, au nord-ouest du glacier Vatnajökull. Sur cette même rivière on peut trouver de nombreuses cascades impressionnantes, dont Aldeyjarfoss.

Direction maintenant pour le dernier spot, le fameux Kirkjufell !!
Nous roulons sous une pluie tellement intense, un vent tellement fort qu’il est impossible de sortir de voiture !! Ce n’est même pas la peine de penser sortir l’appareil et faire des photos !
Trois heures !! Oui pendant trois heures nous roulons avec cette météo donc nous décidons de repartir directement vers l’hôtel à Reykjavik plutôt que de rouler encore 1h30 pour, peut-être, ne pas pouvoir profiter de Kirkjufell et ensuite devoir re faire trois heures de route pour arriver à l’hôtel !!

Nous passons donc dans le centre de Reykjavik qui est très beau et un peu animé avec les bars et puis la Coupe du Monde de foot qui vient de commencer !!!


JOUR 4

Nous avons dormi encore comme des petits bébés ;)
Nous partons à l’aéroport, nous enregistrons les bagages et puis Sacha choisi un cadeau pour sa sœur et son frère, ce sera un joli macareu ( puffin ) en peluche pour chacun, ils vont être contents, surtout quand c’est lui qui va les offrir !!

Dans l’avion Sacha a un peu d’appréhension mais rien à avoir avec le décollage de l’aller. De mon côté, je viens de réagir que le moment où j’ai demandé à Claire de ne pas s’arrêter il s’agissait d’un endroit que je voulais voir absolument, à savoir Namaskardh, je suis dépité !!!
Je repense également à cette île en me disant que nous n’avons pas eu de chance avec la météo car effectivement nous savions que le temps est très alterné et qu’il est possible d’avoir toutes les météos possibles en une journée mais là nous avons eu 3 jours et demi sur 4 de pluie intense et de vent extrêmement fort !!

Un proverbe en Islande dit " Si la météo ne te convient pas, attend cinq minutes " sauf que là quel que soit l’endroit et la durée où nous restions, de une à plusieurs heures et bien la météo ne changeait pas :-(
Cela dit cette île ne m’a pas du tout laisser indifférent, ces paysages font un effet intense en moi, elle m’accroche, m’enivre, m’absorbe et en elle je m’évade rien que d’y penser !

Cela dit, en arrivant à Bruxelles, retour à la réalité car c’est l’estomac qui nous guide rapidement vers un Mc Donald’s et puis ensuite nous rentrons à la maison et nous retrouvons Anna & Jules… Sacha leur offre la peluche qu’il a choisi pour eux et évidemment ils dorment avec dès le premier soir !!

Enfin, je terminerai par une information, en effet, comme vous me le demandez souvent, je me permets de vous préciser que oui les photos que vous voyez sont effectivement disponibles à la vente. Pensez à la décoration de votre maison, bureau, salle d’attente, entreprise ou faite plaisir à un proche ;)
Contactez-moi via l’onglet "CONTACT" de mon site internet (ou mail / téléphone) afin d’obtenir les tarifs des agrandissements sur toiles ou posters encadrés ou à encadrer, caisse américaine, etc.

Si vous aimez la nature, les paysages et pourquoi pas la photographie et bien rejoignez moi sur Facebook je vous attends ^^ ! N'hésitez pas après avoir visité mon site internet à venir vous abonner, à me faire un petit coucou sur Facebook et Instagram et à me laisser des commentaires et avis sur mes photos. Sur FB vous pouvez même cliquer sur les 3 petits points " ... " puis sur "Inviter des amis" ce serait sympa ;)

    

Je retournerai rapidement en Islande et oui je suis tombé amoureux des paysages à la fois intenses et mystiques donc je vous dis à bientôt pour de nouvelles histoires venues d’ailleurs ;) !
-Willy-

www.WillyLaboulle.com
 

Top